Auguste Okolowicz (1837 - 1891)

Accès : depuis la tombe de Charles Cappellaro continuez en remontant l’Avenue Circulaire. Passez la Transversale n. 2 et continuez jusqu’à la hauteur de la Transversale n. 3 et sur votre gauche vous verrez une tombe de la famille Cousin. La tombe de Okolowicz se trouve juste derrière, au pied du mur. (Div. 79)

Né à Vierzon en 1837 dans une famille nombreuse (quatre de ses frères combattront aussi pour la Commune), militaire en Pologne, chanteur, officier pendant la guerre de 1870, il combat pendant le siège, devient commandant d’un bataillon de fédérés puis membre de l’état-major de Dombrowsky. Blessé, nommé général, il est capturé pendant la Semaine sanglante mais s’évade du camp de Satory en septembre 1871. Exilé en Belgique, il rentre à Paris en 1879 et dirige une fabrique de porcelaine. Il meurt en 1891. C’est lui qui aurait planté un drapeau rouge dans les mains du Génie de la Bastille en mars 1871.

Pour en savoir plus

 

Colombarium et crématorium Capellaro, Charles-Romain
En continuant à visiter ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies utile au bon fonctionnement du site et à des fins statistiques.
Voir plus